Journée château Montauban

©Photograhe:Virginie Michel

  Par chance les gros nuages gris, qui n’ont cessé toute la semaine d’abattre leur pluie, ont accepté, ce samedi 08 juin 2013, de laisser passer quelques rayons de soleil au grand plaisir de notre petite troupe CPN. Direction Montauban pour une journée bien spéciale au château médiéval ! Une fois sur place, vers 10h30, nous faisons connaissance avec la propriétaire. Jugeant son nom d’origines allemandes imprononçable, elle s’est renommée Gaïa (s’inspirant du nom de la « Déesse mère » en mythologie grecque ou, selon les sources, déesse de la Terre, de la Nature, de l’agriculture et des moissons). Au premier contact nous comprenons déjà que ce nom lui colle à la peau : Gaïa vit en harmonie avec la nature et lutte pour sa protection. Mais parlons un peu du château. Chargé de 600 siècles d’existence, celui ci impressionne de par sa beauté et son passé. Ce qui nous touche aussi, c’est toute la nature qui l’entoure et l’habite. Mais il y a comme quelque chose qui cloche…

         

Depuis plusieurs années déjà, le château est menacé par une redoutable envahisseuse. Si les chevaliers des « P’tites Natures » sont là, c’est pour la combattre et porter secours à la vaillante Gaïa ! La nuisible en question se nomme « Renouée du Japon ». Originaire d’Asie, celle ci n’était pas destinée à notre environnement. Nous lui reprochons de prendre toute la place, la lumière, l’eau… Ce qui, à terme, empêche les autres végétaux de se développer (et cela a des répercussions négatives sur la faune par exemple). Mais, nom d’un pinson, cette invasive est difficile à éradiquer ! En effet, nous n’avons aucun ennemi naturel de chez nous à lui opposer. Si on veut éliminer la plante en la déterrant (car, oui, hors dequestion d’utiliser des pesticides !), il ne faut pas oublier que le moindre morceau de rhizome peut former à lui seul une nouvelle colonie… Or ses racines peuvent atteindre 7 mètres pour un seul plant ! Pas étonnant qu’elle se propage à « vitesse grand V » ! Face à Gaïa, qui nous explique cela en nous montrant les endroits déjà assaillis, nous n’avons plus qu’une chose à dire : « Tous à vos pelles ! » !

 

 

 

 

         Entre jardinage, visites historiques, cours de botanique, découverte de la nature omniprésente du château et histoires de croyances et de légendes, nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer en la compagnie d’une dame captivante qui a su nous transporter dans un univers enchanteur… Un grand merci à Gaïa pour son accueil !